avr 212008
 

Un décret pourrait obliger prochainement les opérateurs de communication électronique, les fournisseurs d’accès à l’internet (FAI) et les hébergeurs à conserver pendant un an des données permettant d’identifier les auteurs de contenu en ligne. Ce projet jugé flou, peu lisible et aux conséquences financières lourdes, pourrait être suivi d’un autre décret qui élargirait l’obligation de conservation des données de connexion, définie dans la loi du 23 janvier 2006 relative à la lutte contre le terrorisme, aux bornes d’accès wifi, aux éditeurs de messageries électroniques et aux points d’accès dans les lieux publics.

Les opérateurs Internet et télécoms devront conserver plus de données, Charles de Laubier, Les Échos, 19 février 2008

 Publié par à 19 h 00 min

 Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)


6 + huit =